Une lecture athlétique du texte, ulra-rapide (apprendre à lire rapidement)


La lecture rapide et la lecture scolaire, c’est quoi la différence ? À l’école on apprend aux élèves à lire en prononçant les mots, ce qui devient avec le temps un vrai handicap à la vitesse de lecture, car on habitude le cerveau à donner sens à ce qu’on prononce plutôt que à ce qu’on voit.

Dans la lecture rapide on supprime cette intermédiation entre le texte et la réception du sens par le cerveau, cette intermédiation s’appelle la subvocalisation, c’est à dire qu’on prononce intérieurement le texte pour pouvoir le comprendre. Ce qui constitue un vrai entrave à la vitesse de lecture, mais aussi à la compréhension du texte. Au niveau de la lecture rapide, on habitue le cerveau à donner sens au texte comme on donne sens à ce qu’on voit , aux images, aux personnes ... on n'a pas besoin de prononcer le prénom d’une personne pour se rendre compte de qui c’est véritablement cette personne, il suffit on le voit et notre cerveau le reconnaît tout de suite. C’est bien ce qui doit être fait au niveau des mots aussi, on doit les reconnaître visuellement sans passer par la subvocalisation. Pour cela il faut faire beaucoup d’exercices.

Il y a aussi ce qu’on appelle l'empan visuel, il s’agit de la quantité de texte qu’on peut voir et comprendre. Dans la méthode scolaire, on apprend aux élèves à lire mot à mot, comme si on ne peut pas comprendre plus qu’un mot à la fois, ce qui est une erreur, car on peut voir toute un paragraphe et le comprendre visuellement, tout comme on comprend un mot tout seul. Mais pour arriver à ce stade de reconnaissance d’un groupe de texte, il faut faire énormément d’exercices, et sur une longue période. Finalement très peut de gens savent lire, avec cette méthode qui est la plus adaptée à notre cerveau, car la méthode scolaire et très handicapante et très fatigante pour notre cerveau.

La vitesse la plus rapide pour une lecture à haute voix ne peut pas dépasser 250 mots/minute. Or, au niveau de la lecture rapide, on peut dépasser 2000 mots par minute. C’est une lecture qui se fait uniquement avec les yeux, sans prononcer les mots, même intérieurement, car c’est justement ça qui ralenti la lecture, et réduit au même temps la compréhension car c’est un intermédiaire inutile entre la perception du texte et l’interprétation du sens par le cerveau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire