jeudi 21 mai 2020

Les charges et l'actif immobilisé, à ne pas confondre !


Charges et immobilisation, de quoi s’agit-il au juste ?

C’est important de bien comprendre la notion de charge et surtout ne pas la confondre avec d’autres notions, car ça peut être une source d’enregistrement comptable erroné. L’achat d’une machine par exemple ne constitue pas une charge, car il s’agit de l’acquisition d’un bien d’immobilisation, qui restera dans l’entreprise pour une longue durée. Par contre la dépréciation de la valeur de cette machine (ce qu’on appelle les amortissements) est considérée comme une charge. On verra les amortissements un peu plus loin.

Quand on parle de charges, on parle de dépenses, achat de marchandises, frais d’électricité, gaz, chauffage, salaires des travailleurs, etc. Or, pas toutes les dépenses sont des charges pour l’entreprise. Sont considérées comme charges uniquement les dépenses supportées pour réaliser le résultat de
l’entreprise, c’est à dire les charges ayant comme but de fabriquer le produit, de faire des ventes et dégager un bénéfice. Les autres dépenses sont essentiellement classées sous la catégorie de l’actif immobilisé, elles constituent les biens qui forment le patrimoine de l’entreprise. Cette distinction est essentielle, sinon on peut arriver à un faux résultat, une fausse perte ou un faux bénéfice, à la fin d’une année d’activité (au terme d’un exercice comptable).

Application

Précisez pour chaque dépense ci-dessous s’il s’agit d’une charge ou d’un actif immobilisé.
Justifiez votre réponse.

1-       L’achat d’un terrain
2-       L’achat d’une machine
3-       L’achat de plusieurs camionnettes
4-       L’achat de divers meubles
5-       L’achat de matières premières
6-       L’achat de marchandises

mercredi 20 mai 2020

Comptabilité générale : Notion du résultat (cours n°8)

Il s’agit d’une notion qu’on peut facilement confondre avec d’autres, comme le bénéfice, le chiffre d’affaires, etc. Ces notions ne signifient pas la même chose. Le résultat est différent du bénéfice car un résultat peut aussi être négatif, dans ce cas on parle d’une perte. Le résultat ne prend le sens du bénéfice que quand il est positif.

Si le résultat peut être négatif, c’est parce qu’il s’obtient par la différence entre deux valeurs : la valeur des charges et la valeur des produits. Les charges sont constituées par l’ensemble des dépenses effectuées dans l’année afin de réaliser le résultat. Les produits sont des ressources acquises, constitués principalement par le volume des ventes (chiffre d’affaires).

Si les produits sont supérieurs aux charges, alors on réalise un bénéfice.

Si les produits sont inférieurs aux charges alors on a une perte.

Donc pour réaliser un bénéfice, le plus élevé possible, il faut minimiser les charges et maximiser les produits. Il importe à ce stade de bien clarifier les types de dépenses qui font partie des charges pour ne pas les confondre avec d’autres dépenses qui n’en font pas partie.

Réponse - Exercice 2 sur le bilan comptable (cours n°7)

 

Je vous présente la réponse au deuxième exercice sur le bilan comptable :

Présentez le bilan de l’entreprise MANO au 31/12/2017 sur base des renseignements suivants :

o Un terrain d’une valeur de 75 000€
o Deux camions d’une valeur totale de 15 000 € (dont 5 000 € est encore à payer au fournisseur dans 7 mois)
o Une machine d’une valeur de 35 000 € acheté sur base d’un crédit remboursable dans 19 mois
o Des marchandises en stock d’une valeur de 900 €
o L’argent en banque s’élève à 19000 €
o La caisse contient 1500 €
o Les factures qui ne sont pas encore payées par les clients totalisent une somme de 2500€

On constate que l’absence de la valeur du capital. Il faut le calculer, car toute entreprise doit avoir un capital, c’est une obligation légale. Pour le calculer, il faut se baser sur le principe de l’égalité entre l’actif et le passif du bilan.

Capital = Total Actif – dettes

Cours n°6 : bilan comptable - exercice corrigé

 

Je vous donne la réponse au premier exercice que je vous avais donné lors du dernier cours.

L’exercice est le suivant :

1- Classe chacun des éléments suivants sous la catégorie adéquate du bilan :

o Un terrain
o Un comptoir
o Apport en capital
o Des sacs poubelles
o Caisse enregistreuse
o Marchandises
o Solde sur un compte bancaire
o Emprunt remboursable dans 26 mois
o Factures des fournisseurs payables dans 2 mois
o Factures non encore payés des clients
o Des chaises et tables pour les salariés
o Divers produits pour la fabrication des marchandises

Passif du bilan comptable - critère d’exigibilité (cours n°4)

 

Le passif comptable permet de représenter ce que doit l'entreprise. Il s'agit donc d'un élément à déterminer pour vérifier si l'entreprise pourra rembourser un crédit ou si elle constitue un investissement intéressant par l'analyse financière ou l'analyse des ratios de solvabilité. Il est pratique et rapide de compléter cette analyse par une analyse de l'excédent brut d'exploitation (des soldes intermédiaires de gestion).

Dans les prochains cours je vous expliquerai la comptabilisation des éléments du passif Le passif regroupe en comptabilité générale les ressources à la disposition de l'entreprise (d'où vient l'argent). Ces ressources financent l'actif. Le passif correspond à la partie droite du bilan. Les passifs sont enregistrés à la date de livraison du bien ou du service rendu (et pas aux autres dates sauf en cas de clause de réserve de propriété et des particularités relatives au fait générateur de la TVA). À la clôture de l'exercice, si la valeur du passif augmente, l'augmentation est constatée comme une dette si elle est irréversible, sinon comme une provision. Si la valeur diminue de manière non irréversible, la diminution n'est pas comptabilisée (principe de prudence).

Selon les normes internationales

Le passif est décomposé en trois catégories principales :

Les capitaux propres
Capital émis
Réserves et résultat
Le capital émis est la somme des ressources financières extérieures représentative du droit de propriété des associés ou actionnaires sans échéancier de remboursement.

Passifs non courants

Les emprunts
Les provisions
Le passif non courant ne sera pas réglé dans le cadre du cycle normal de l'exploitation, et pas dans les 12 mois pour les dettes financières dont l'échéance est supérieure à 12 mois.

Passifs courants
Les dettes fournisseurs
Les provisions
Les emprunts et découverts
Le passif courant sera réglé dans le cadre du cycle normal de l'exploitation, ou dans les 12 mois pour les dettes financières dont l'échéance est inférieure à 12 mois.

Cours n°5 de la comptabilité générale : La structure du bilan

 

Dans ce cours je vous explique comment est structuré le bilan en comptabilité. Pour cela, je pars d’une situation pratique.
Supposons que Madame et Monsieur Dupond veulent s’associer pour créer leur entreprise « Bwadur SPRL », une entreprise dans le domaine de la menuiserie. Aux yeux de la loi, cette société est une personne morale indépendante des personnes physiques qui l’ont créée. C’est à dire que cette SPRL a ses propres droits et obligations : elle doit porter un nom, doit avoir une adresse ; elle a aussi le droit d’avoir un compte en banque, de faire des opérations commerciales, acheter, vendre, de signer des contrats, ect.

Bwadur SPRL est créée avec un capital de 40 000€, c’est à dire que les fondateurs de cette entreprise créent un compte au nom de l’entreprise et y versent cette somme. Donc le capital est aussi une forme de dette de la société envers ses propres fondateurs.

Cet argent que Bwadur Sprl a sur son compte va servir en premier lieu à mettre sur pied l’entreprise, c’est à dire qu’il va être utilisé pour installer et acquérir tout ce qui va permettre à l’entreprise de commencer son activité. Pour cela, Bwadur Sprl compte acheter les biens suivants :

- Un garage : 25 000 €
- Une machine : 12 000 €
- Divers outils de travail : 2 500 €

Le bilan de Bwadur Sprl, après le paiement de tous ces achats par son compte bancaire, devient comme suit : « voir vidéo »

M. Dupond, en tant que gérant de son entreprise, va se rendre compte que la somme du capital ne suffit pas pour acheter tous les biens dont l’entreprise a besoin pour fonctionner, car il manque encore l’achat d’une camionnette qui coûte 9 000€. Il décide alors de faire appel à un crédit bancaire (10 000 €).

Mais avant de demander le crédit à la banque, M. Dupond rencontre une petite difficulté. En fait, l’entreprise n’est pas encore complétement installée et il lui faut du temps pour faire des ventes et réaliser un bénéfice, et la camionnette c’est un bien qui va rester long temps dans l’entreprise. Il pense donc qu’il serait plus judicieux d’avoir un crédit remboursable plus tard, après un an, c’est ce qu’on appelle les dettes à plus d’un an, ou dettes à long terme.

Le classement est quelque chose de très important en comptabilité.

Le contenu du bilan comptable est organisé dans des classes facilement identifiables, on se réfère aisément dans un bilan pour chercher une information bien précise. Par exemple pour savoir le montant du capital de l’entreprise, on peut le trouver tout en haut des comptes du passif ; ou bien si on cherche à savoir combien l’entreprise a sur son compte bancaire, on repère cette information en bas de l’actif du bilan.

AU NIVEAU DE L’ACTIF

Actif immobilisé
Actif circulant

AU NIVEAU DU PASSIF

Capital
Les dettes à plus d’un an (dettes à long terme)
Les dettes à un an au plus (dette à court terme)

Actif du bilan comptable - le critère de liquidité (cours n°3)

Comptabilité générale : le bilan comptable - actif / passif (cours n° 2)

Comptabilité générale : la notion du bilan (cours n°1)

Comptabilité générale : plan (cours 0 : intro.)